Le président des dirigeants commerciaux de France Jacques Benn de dos discours micro

Les priorités des DCF pour 2014-2016

Extrait du discours de Jacques Benn aux Présidents d’association et de région DCF lors de l’Assemblée Générale DCF 2014

« Avec ce nouveau Comex de 10 membres élus, les Délégués Nationaux et les conseillers spéciaux que je souhaite nommer à mes côtés, nous voulons orienter notre mandat dans trois directions principales comportant chacune des actions concrètes à mettre en œuvre pendant toute la durée de la mandature.

 

• Développer le mouvement DCF


• Produire et valoriser notre expertise commerciale


• Représenter et défendre la fonction commerciale

 

 

Développer le mouvement DCF

C’est notre priorité absolue d’accroitre quantitativement et qualitativement notre mouvement.

Quantitativement, cela veut dire plus de membres dans les associations qui fonctionnent bien, et aider les associations qui ont le plus gros potentiel de croissance. La Fédération sera à vos côtés de deux façons :

-d’abord grâce à la poursuite du partenariat avec Manageo avec 3 campagnes annuelles de recrutement relayées par nos 3 DCF seniors, qui à chaque fois mettent toute leur expérience et leur disponibilité pour transformer les prospects qui répondent en clients qu’ils qualifient renseignent et invitent à vous contacter.

-ensuite en ayant au sein de la nouvelle équipe un interlocuteur dédié pour vous écouter et vous apporter l’aide de la Fédération en terme de recherche d’intervenants, de soutien logistique et méthodologique, etc…

 

Ce développement doit aussi être qualitatif, avec une règle claire : nos associations doivent principalement être composées de directeurs commerciaux, de managers et de chefs d’entreprise. Cela correspond à l’identité du mouvement DCF et c’est ce qui fait son intérêt. Je compte sur chacun de vous pour que cette règle guide toutes vos actions en matière de recrutement.

• Développer le mouvement DCF, cela implique aussi pour la Fédération un effort de valorisation du statut de membre DCF. Nous continuerons donc à apporter des services utiles aux membres, au travers de nouvelles offres et de nouveaux partenariats nécessaires pour la rentabilité de vos entreprises.

• Développer le mouvement DCF, c’est aussi poursuivre la croissance des DCF juniors, qui sont l’avenir de nos entreprises et de nos associations. Pour réussir ce challenge j’ai souhaité intégrer au sein du Comex, un Junior de 25a, Chef d’entreprise, qui aura pour mission de piloter cette action au niveau national.

• Développer le mouvement DCF c’est enfin accroitre le volume des DCF Premier en y intégrant de nouveaux directeurs commerciaux de grandes entreprises , ce qui ensuite favorisera la possibilité d'accueillir leurs cadres dans nos associations.

 

 

 

-Produire et valoriser l’expertise commerciale.

• Produire, cela passe notamment par l’exploitation de la plus grande force de notre mouvement qu’est le réseau et le fonctionnement en réseau. Ce réseau est un élément précieux pour le développement d’expertises au travers d’enquêtes comme le baromètre et de différents travaux que conduira le nouveau Directeur de l’observatoire national des Dirigeants Commerciaux de France (ONDCF) pour être reconnu comme créateurs d’informations et de contenu , pour être reconnu comme référent par tous les acteurs du marché et pour augmenter notre visibilité grâce à la diffusion de nos études.

Ce réseau nous donne aussi la légitimité pour travailler en lien avec tous les acteurs institutionnels, associatifs et éducatifs, avec lesquels nous avons signé ces dernières années plusieurs conventions qui doivent prendre toute leur dimension au cours des trois années qui viennent.

• Valoriser l’expertise commerciale, c’est encourager les auteurs et éditeurs au travers du prix du Livre de la fonction commerciale désormais organisé chaque année par la fédération et auquel il faudra donner encore plus d’importance notamment en mettant en exergue la pertinence des choix réalisés par un Comité de lecture de professionnels auquel chacun de nous peut participer.

• Valoriser l’expertise commerciale, c’est référencer dans notre catalogue des conférenciers qui vient d’être remis à jour, des intervenants de qualité qui peuvent présenter des conférences de qualité.

• Valoriser notre expertise c’est enfin être capables au travers de prises de positions précises et structurées sur des sujets d'actualités concernant le développement économique de nos entreprises, l'emploi des jeunes, les formations commerciales, l'évolution de nos métiers, le développement à l'international avec les structures commerciales adaptées, etc... d’être reconnus comme des interlocuteurs naturels et pertinents.

 

 

 

-Représenter et défendre la fonction commerciale.

• Cet objectif est celui du mouvement DCF depuis bien longtemps mais force est de constater que bien du chemin reste à parcourir pour que la vente acquière ses lettres de noblesse, que ce soit dans la société ou même dans l’entreprise. Notre métier est encore trop peu considéré dans la stratégie des entreprises et dans la vie publique. Même le mot « vendre » est tabou. Inventer, c’est très bien ; produire, c’est bien ; entreprendre, ça va encore ; diriger, ça se gâte et alors vendre, ça ne va plus du tout. Nous on a cet avantage d’aimer diriger et vendre, nous en sommes fiers et notre action doit aller dans le sens de la valorisation de ces fonctions dont nous sommes tous convaincus qu’elles sont nobles et capitales pour toute société développée. Nous devons donc poursuivre nos efforts en direction des pouvoirs public, au niveau national mais aussi au niveau local.

Enfin à ces 3 orientations principales que je viens de détailler, il faut bien sûr y associer la nécessaire réussite de nos actions que je qualifierai de « régaliennes »:

-Le Concours National de la Commercialisation

-La Semaine Nationale de la Performance Commerciale en 2015

-Le Congrès de 2014 à Biarritz et celui de 2016

 

Et je voudrais ajouter la mise en ligne à partir de l’automne prochain de notre nouveau site internet dont les grandes lignes seront présentées cet après-midi.

 

Comme vous le voyez, notre programme est dense, volontariste mais passionnant et mon engagement et celui de l’équipe qui m’accompagne sera sans faille.