Développer la culture commerciale

 

Le manque d'information, un déficit de communication et l'absence d'icônes capables de véhiculer ses valeurs positives font que le grand public n'a pas conscience de la valeur de la culture commerciale contemporaine.

Le monde a changé de visage. La fonction commerciale a innové dans ses usages; son objectif premier est la fidélisation de la clientèle et donc sa satisfaction. Le vendeur contemporain entretient une relation de conseil avec ses clients et prospects. Il est également le plus à même de repérer des demandes latentes sur le terrain, et de les communiquer à son entreprise qui peut, alors,  potentiellement identifier une offre à développer. Pourtant, alors qu'il est valorisant de se revendiquer entrepreneur ou producteur, vendre est une  pratique scandaleuse.

Cette distinction de jugement reflète le mal-être de notre pays vis-à-vis de la compétivité. Nous désirons voir nos entreprises  croître et réussir; mais surtout pas gagner de l'argent. La France crée des produits et services innovants sans se soucier de savoir comment les vendre ni même si il est possible de le faire, comme si la viabilité d'un produit n'était pas un critère à prendre en compte dans sa conception. Mais quelle est la valeur d'un produit pour lequel personne n'exprime d'intérêt? En impliquant les vendeurs dans les processus de création et de décision, de nombreux projets déficitaires auraient pu être ajustés à la réalité du marché et devenir des moteurs de croissance exceptionnels.

Promouvoir la culture commerciale, c'est aider la France à conquérir de nouveaux marchés, à valoriser son savoir-faire, à limiter la fuite des talents potentiels en leur créant de véritables opportunités de carrière, à favoriser considérablement la croissance et à accélérer l'adaptation des entreprises dans un monde en mutation constante. L'urgence est réelle: C'est pourquoi le mouvement des Dirigeants Commerciaux de France s'engage auprès des pouvoirs publics pour changer les modes de pensée et offrir à la culture commerciale la place qui lui revient .