Vers un concours mieux adapté à un monde en mutation

Vers un nouveau Concours National DCF

Richard Compte, Vice-Président en charge de la communication, des relations avec l’Education Nationale et l’Enseignement Supérieur, a présenté lors de notre Assemblée Générale 2018, les grands objectifs des DCF pour les trois années à venir dans le domaine de l’éducation et de la formation. À commencer par la refonte du Concours National de la Commercialisation, opération historique des DCF.

L’ambition poursuivie est de mieux répondre aux attentes des écoles et des étudiants, qui ont évoluées au rythme des mutations et des innovations qui bercent le monde de l’entreprise ces dernières années. La solution mise en oeuvre est de moderniser ce concours, tout en conservant les fondamentaux.

L’objectif est aussi de profiter de cette modernisation pour développer la notoriété de notre mouvement auprès des écoles de commerce et des universités, afin qu’elles reconnaissent les DCF comme un acteur vraiment incontournable de la formation aux métiers de la vente, mais aussi de susciter des vocations vers les fonctions commerciales des étudiants. La clé est d’impliquer différemment l'ensemble des acteurs du concours (écoles, professeurs, étudiants) pour s’adapter à leurs attentes respectives, en les valorisant.

La refonte doit permettre de valoriser les étudiants, en reconnaissant leur participation à travers un événement, de s'appuyer sur les associations qui sont la cheville ouvrière du concours, les enseignants qui ont une place prépondérante, les écoles qui participent et qui sont fidèles depuis de nombreuses années, en les impliquant davantage.

Les nouvelles attentes vis-à-vis des compétitions professionnelles impliquent également de rééquilibrer la place de l’oral versus celle de l’écrit (avec une alternative au devoir sur table de 4h). Il s’agit également d’intégrer une notion managériale afin de pouvoir reconnaître dans leur évaluation les qualités et les compétences des étudiants dans ce domaine.

Enfin, le défi est de rénover les outils et les méthodologies, parmi lesquelles le travail de groupe, la création d’un serious game, la réalisation de vidéos, l’usage des réseaux sociaux qui font partie du quotidien des étudiants et de l’entreprise.

Un appel est lancé auprès de toutes les associations DCF pour trouver un nouveau nom à ce Concours. Le Comex fera le choix parmi les propositions reçues. L’association qui sera à l’origine de la proposition sera reconnue et récompensée !


 

Mise en oeuvre

Trois groupes de travail ont été créés.

  • Le premier groupe était composé de membres DCF, enseignants, vacataires, avec une connaissance de la problématique pédagogique. Il s’est réuni entre le mois de mai et de septembre 2017.
  • Le deuxième groupe a démarré son action au moins de novembre avec pour mission de mettre en œuvre cette stratégie (élaboration du cahier des charges, des outils, des grilles d’évaluation pour les associations, recherche de prestataire).
  • Le troisième groupe prendra ses fonctions à partir du mois de mai 2018 et aura pour lourde tâche d’aller engager les associations, les membres, les écoles à participer à ce nouveau test.

 

Un nouveau concours en 5 étapes:

1.       Phase 1 : Sous la responsabilité des Écoles et des enseignants, la première étape du concours se déroulera sous forme de serious game et permettra d’initier le cas au travers d’un parcours pédagogique. Il donnera l'occasion aux étudiants de commencer à s’immerger dans le secteur d’activité du partenaire sur une durée d’une semaine environ.

A l’issue, un classement fera ressortir les meilleurs étudiants. Ces étudiants-là pourront participer à la phase 2 du concours qui se passera en binôme.

2.       Phase 2 : Rédaction du projet et pitch oral. Les étudiants sélectionnés pourront proposer un projet en binôme. Le cas sera mis en ligne sur une plateforme dédiée, et les étudiants auront une semaine pour y répondre. L’association pourra en prendre connaissance et convoquer les étudiants pour l’oral. Sera vérifiée la pertinence du projet et la capacité de leadership. Cette prestation orale sera filmée et servira à l’évaluation sur les étapes suivantes.

3.       Phase 3 : Jury régional. Il s’agit de la phase d’évaluation des projets et des vidéos. Les membres DCF partout en France seront invités à Liker les prestations orales des étudiants.
 

4.       Phase 5 : La finale nationale prendra la forme d’une évaluation orale du binôme avec un face à face avec le partenaire. Le jury national ainsi que le public pourront attester de l'intelligence commerciale des étudiants, qui s'exprimera au travers de leur expertise technique, de leur expertise opérationnelle, et de leur intelligence émotionnelle.